Pensée du jour: prendre en compte la dimension spirituelle dans l’accompagnement du vieillissement, un enjeu majeur

meslay 2

Aborder la question de la spiritualité dans le champ du médico social, c’est étrangement aborder un sujet tabou, c’est souvent avancer en terrain miné. Comme l’écrit Louis Ploton, c’est un sujet « qui a le don de faire émerger des passions. » Il y a à peine un mois lors d’un salon gérontologique, une conférence traitait de la question de la spiritualité dans le vieillissement. Avant la conférence, une participante a exprimé son refus d’écouter les intervenants « ras le bol de la religion ». Nous avons effectivement tendance à confondre spiritualité avec croyance et religion. Pourtant aborder la question de  la spiritualité ce n’est pas parler religion. Certes c’est aussi parler religion, car la religion est une des expression majeure du besoin spirituel, mais convenons que le besoin de trouver un sens , de répondre à la question du pourquoi de la vie, le besoin de penser sa vie au delà de la dimension matérielle est une dimension de l’être humain qui va au delà des croyances , de la foi ou des pratiques religieuses.

La question des besoins spirituels,  si elle est reconnue comme une dimension centrale dans la culture des soins palliatifs, reste pourtant largement sous traité en gérontologie. Certes, le gériatre Lucien Mias,  pionnier d’une gériatrie humaniste (et créateur d’un des tout premiers site internet consacré aux pratiques gérontologiques et à la bientraitance ) avait publié, dans les années 90, dans une revue médicale un article sur la maltraitance spirituelle, certes la plupart de nos ehpad (en tout cas dans l’ouest de la France) ont une chapelle ou un lieu de culte,  certes la question du sens des pratiques et des outils est au cœur de la réflexion institutionnelle, mais il faut être honnette: la plupart des projets individualisés se centrent plus sur la dimension matérielle de l’accompagnement (ce qui est déjà bien en soit) que sur sa dimension spirituelle , les personnes angoissées,ou anxieuses sont plus facilement perçues comme souffrant d’une pathologie (avec le soutien médicamenteux nécessaire) que comme des personnes en quette de sens, de réconciliation avec soi, leur anxiété étant la manifestation d’un mal être existentiel avant d’être une pathologie.

f9e67-soleil

Il semble ainsi que nos projets de soin oublient que donner un sens à sa vie est un facteur de santé et de prévention majeur, au risque de  réduire la question du bien être à la santé, à l’hygiène de vie aux contraintes auxquels il faudrait se soumettre ou aux interdits de toutes sortes qui les accompagne.

Nous l’avons déjà écrit sur ce blog, de nombreuses études tendent à montrer que donner un sens à sa vie, s’ouvrir à son intériorité dans la vieillesse, accepter sa finitude, se définir autrement qu’au travers l’avoir, le paraître et la performance   favorise le bien-être,  réduit le risque de dépression dans la vieillesse, diminue l’anxiété face à la mort , accroît la durée de vie en bonne santé et permet de mourir plus vite, quand le moment est venue de partir. Ces travaux mettent aussi en évidence que non seulement développer ses aptitudes spirituelles permet de vivre plus longtemps et en meilleure santé, mais semble réduire significativement le risque de développer les symptômes de la maladie d’Alzheimer malgré une maladie d’Alzheimer avérée postmortem.

Il est donc indispensable pour nos institutions de prendre en compte cet aspect de la vieillesse qui a peut avoir des implications très concrètes sur la santé et sur la dépendance.

ploton

En attendant de pouvoir développer plus en profondeur cet aspect de l’accompagnement, les personnes intéressées par ce sujet peuvent lire le livre « vie psychique, spiritualité et vieillissement » , qui sort aujourd’hui. Cet ouvrage dirigé par Louis Ploton, est co-écrit par de nombreux auteurs, dont votre serviteur qui est très honoré d’avoir participé à cette aventure.

Vous pouvez trouver toute les informations sur cet ouvrage en cliquant ici.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s