Bonne année 2018: réflexions sur le management…

chemin

Nous souhaitons au nombreux et fidèles lecteurs de ce blog une bonne année 2018 au service des personnes âgées et des professionnels qui les accompagnent.

Les débuts d’années étant l’occasion des bilans et des bonnes résolutions, nous vous proposons quelques réflexions autour du management en gérontologie afin d’aider chacun à repartir sur de bonnes bases!

La question du rôle et de la place des IDERCO (idec et ide R) dans les institutions  est un sujet paradoxal : paradoxal car personne ne remet en cause la nécessité d’une telle fonction qui pourtant n’a pas vraiment de statut et de définition officielle. Paradoxal car dans un contexte où le secteur est confronté à des difficultés de financements et donc  Rh non négligeables (turn over forts, accidents du travail élevés, arrêts maladie en grands nombre, etc),  de nombreux décideurs ont du mal à envisager le rôle essentiels de l’iderco dans le management de l’équipe.

Résultat de recherche d'images pour "soignants"

Dans de nombreuses organisation, il peut être tentant de réduire le rôle de l’iderco à celui de super-soignant(e), d’organisateur de planning, d’animateur de réunions de transmissions, d’inspecteur des travaux finis et/ou de  bureaux de plaintes. Or, dans un contexte où la souffrance au travail et l’épuisement des professionnels s’expriment bien souvent au travers de plaintes-temps permanentes, de tensions en équipes, de reproches parfois infondés vis-à-vis des hiérarchies, des familles ou des résidents,  ce n’est pas de surveillantes relookées en super cadre de santé omnipotente dont les professionnels ont besoin, mais de management de proximité; management de proximité incarné par un(e) professionnel dont la mission principale est le management de l’équipe soignante afin de lui permette d’accomplir sa mission, c’est à dire d’apporter des soins de qualité, dans un lieu de vie où le soin doit d’adapter à la vie du résident et non l’inverse.

A cet effet  l’iderco, doit être reconnu et identifié à partir de ses qualités managériales, c’est à dire sa capacité à mobiliser les compétences de chacun, dans un cadre de travail porteur de sens.

Nous l’avons déjà souligné dans ce blog, les évolutions du secteur ont amenés bien souvent les responsables des institutions à s’éloigner malgré eux du terrain et des professionnels. Alors qu’il y a encore une 10ène d’années, ceux-ci était présents aux transmissions, pouvaient tout autant régler un problème de montauban, de porte coincée, de tensions internes, de fours en pannes ou de canalisation bouchées, ceux-ci sont happées par la dimensions administrative de leur métier, les rdv stratégiques, les politiques de regroupement ou de partenariat, ce qui est souvent peu compris par les professionnels qui le vivent au mieux comme un abandon , au pire, comme du désintérêt pour leur travail.

Si les directions, en réponse à cet éloignement, ont souvent fait monter en puissance leur cadre intermédiaire pour les remplacer auprès des équipes, ceux-ci ne sont non seulement  pas forcément remplacés sur le terrain faute de financement, mais sont eux même pris dans la spirale de la folie administratives qui gangrène le monde du travail en général et le médico-social en particulier.

Dans un monde du travail où l’on confond management des équipes et gestion des organisations, les cadres de proximité peuvent être amenés  à privilégier la gestion des organisations et des processus qualité, au détriment d’un travail de soutien et d’encadrement des équipes au sens noble du terme ;  le travail clinique (la réflexion collective et la recherche de réponse au-delà des apparences), remplacé par des procédures confondues avec des protocoles, en étant un dommage collatéral.

Ces  15 dernières années,  avec l’évolution rapide des publics, la généralisation de l’informatique,  une législation qui a invité les institutions à mettre le projet personnalisé au cœur de l’accompagnement, une rationalisation du travail qui s’est manifesté par une place croissante des procédures et des recommandations de bonnes pratiques,  les professionnels du secteur ont non seulement  vus leurs pratiques se modifier mais peuvent avoir le sentiment que leurs conditions de travail en a été impacté.

Image associée

Dans un contexte où le financement de l’accompagnement a du mal à suivre cette évolution, de nombreux professionnels ont ainsi le sentiment d’un décalage croissant entre le travail prescrit ( l’organisation théorique, financé par des chiffres et un temps théoriques définis par le taux de dépendance, organisations où l’on confond trop souvent les fiches de postes avec les fiches de tâches) et le travail réel (la rencontre avec la personne âgée qui n’est pas qu’une histoire de temps, les imprévus de toute sorte à affronter , les absences des collègues non remplacées, les chutes et les incidents à gérer entre 2 toilettes, les personnes à écouter et à soulager , les coups de téléphone qui interrompent la concentration, etc.).

Dans un monde du travail où la qualité est de plus en plus définie en fonction de critères mesurables et donc visibles,  le travail invisible (la part pour lequel  beaucoup de soignants ont choisi ce métier, la relation, l’écoute, le prendre soin, l’attention à l’autre) est souvent minimisé, voire ignoré par les financeurs et parfois les managers eux-mêmes devenus plus des gestionnaires financiers et/ou d’organisation que des meneurs d’équipe.

Dans ce contexte, l’iderco en tant que manager de proximité,  à un rôle essentiel: rendre visible le travail invisible. (à suivre)

 

Publicités

2 réflexions sur “Bonne année 2018: réflexions sur le management…

  1. Bonjour et merci pour ce rappel. Je souhaite une très bonne année 2018 à l’équipe de l’institut Meslay. A Yves d’abord, qu’il soit remercié de cette constance à nous rappeler ce pourquoi nous sommes là. A Dominique, Marie-Paule, Catherine, Camille, Hugues et tous les autres. J’adresse aussi mes vœux à celles et ceux rencontrés à Meslay. Que 2018 soit propice à toutes les satisfactions personnelles et professionnelles.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s